Sarah Wegener

Sarah Wegener

Soprano

La soprano allemande d’origine anglaise Sarah Wegener, cantatrice aux multiples facettes, impressionne le public et la critique par l’intensité de ses interprétations et son timbre chaud, comme lors des récentes représentations de la 8ème symphonie de Mahler sous la direction de Kirill Petrenko à Bregenz, d’Eliahu Inbal à Hamburg ou de Kent Nagano à Montréal. Grâce à sa voix « pleine de force, de brillance et de couleurs » (Frankfurter Allgemeine Zeitung), elle se révèle sur son nouveau CD Into the Deapest Sea être une remarquable chanteuse de lied. Ses débuts au Royal Opera House de Londres et à la Deutsche Oper Berlin avec Morgen und Abend de Georg Friedrich Haas furent aussi un grand succès.

Son talent la lie fidèlement à des partenaires musicaux tels Kent Nagano, Emilio Pomàrico, Peter Rundel, Tonu Kaljuste, Heinz Holliger ou Frieder Bernius. Appréciée tant dans le répertoire classique et romantique que contemporain, elle a chanté dans le Stabat Mater de Dvořak et les Sieben letzte Worte de Haydn (Philippe Hereweghe, Orchestre des Champs-Elysées, Collegium Vocale Gent) ainsi que dans Floss der Medusa de Hans Werner Henze (Orchestre symphonique de la Radio de Vienne sous la direction de Cornelius Meister), dans la Passion selon St. Luc de Krzysztof Penderecki (Orchestre Symphonique de Montréal, Kent Nagano) ainsi que les Sechs Orchesterlieder de Schönberg à Saarbrücken. Elle a en outre assuré la création mondiale de plusieurs œuvres de Georg Friedrich Haas, parmi lesquelles son opéra Bluthaus, dont l’interprétation du rôle féminin principal lui a valu d’être nommée « chanteuse de l’année 2010 » par la revue spécialisée Opernwelt. Lors du Festival Tongyeong, elle a chanté la partie de Maiden dans l’opéra de chambre Futari Shizuka de Toshio Hosokawa dans une mise en scène de Thomas Israel.

Tout récemment, elle a été applaudie à Tokyo dans le Requiem de Ligeti sous la direction de Jonathan Nott, lors du Beethovenfest Bonn dans Le Cercle d’Harmonie, et encore une fois avec Jeremie Rhorer dans le rôle titre de Das Paradies und die Peri de Schumann, durant le Musiksommer du Mitteldeutscher Rundfunk avec des airs de concert de Beethoven ainsi qu’à Munich, London et Hamburg avec les Orchesterlieder de Strauss sous Mariss Jansons et Vladimir Jurowski. D’autres points d’orgue de la saison 18/19 furent la Missa Solemnis de Beethoven sous la baguette de Andrew Manze à Liverpool et de Thierry Fischer à Sao Paulo, le Requiem de Mozart à Lille de même qu’une tournée européenne avec la 8ème symphonie de Mahler et le Gustav Mahler Jugendorchester sous la direction de Daniel Harding.

Sa discographie comprend entre autres Die stumme Serenade de Korngold, la Grande Messe en ut mineur de Mozart, Lazarus de Schubert, Pelléas et Mélisande de Fauré et la Petite Messe solennelle de Rossini des oeuvres de Heinz Holliger et György Kurtág. Into the Deepest Sea, son premier CD de lieder avec le pianiste Götz Payer, est sorti en novembre 2017 (CAvi-music). Pour son interprétation de la partie solo dans Drittes Labyrinth de Jörg Widmann, elle fut une des nominées dans la catégorie cantatrice de l’année de l’OPUS Klassik 2019.

Après avoir terminé ses études de contrebasse, Sarah Wegener a étudié le chant auprès de Bernhard Jaeger-Böhm à Stuttgart et s’est perfectionnée lors de masterclasses avec Dame Gwyneth Jones et Renée Morloc.

Prochains Concerts

Event Name Start Date
LUXHOLLIGER 3 février 2022
LUXHOLLIGER 28 janvier 2022
LUXHOLLIGER 27 janvier 2022
LUXHOLLIGER 26 janvier 2022