Hopkinson Smith

Hopkinson Smith

Luth

Né à New York en 1946, Hopkinson Smith décroche son diplôme musical avec distinction à l’Université d’Harvard en 1972. L’année suivante, il s’installe en Europe pour étudier auprès d’Emilio Pujol en Catalogne et d’Eugen Dombois en Suisse. Il s’engage alors dans de nombreux projets de musique de chambre incluant par exemple la création de l’ensemble Hespèrion XX. Depuis le milieu des années 1980, il se concentre presque exclusivement sur les répertoires solistes des instruments à cordes pincées anciens, gravant pour naïve une série d’enregistrements largement récompensés. Cette discographie aborde aussi bien la musique espagnole pour vihuela et guitare baroque ou la littérature française pour luth de la Renaissance et du baroque que la musique italienne du XVIIe siècle et les partitions allemandes du haut-baroque. L’enregistrement de ses arrangements pour luth des Sonates et Partitas pour violon seul de Bach, publié en 2000, est acclamé par la presse de manière unanime. La revue Gramophone le déclare « meilleur enregistrement de ces partitions, tous instruments confondus ». Son disque Dowland publié au début de l’année 2005 reçoit un Diapason d’or, et le New York Times le décrit comme « merveilleusement personnel ». Un autre de ses albums, explorant l’univers musical de Francesco da Milano, décroche le Diapason d’or de l’année 2009, la revue française le qualifiant de « premier disque à rendre pleinement justice à la célébrité de Francesco ». Son enregistrement des trois premières Suites pour violoncelle seul de Bach jouées sur un théorbe allemand est publié début 2013 et remporte également un Diapason d’or, décrit par le BBC Magazine comme « absolument fascinant ».

Hopkinson Smith se produit et donne des master classes dans toute l’Europe, aussi bien occidentale qu’orientale, sans oublier l’Amérique du Nord et du Sud, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la Corée et le Japon, unissant le mode de vie d’un ermite à celui d’un gitan. En 2007 puis en 2009, il donne des concerts et pilote des ateliers en Palestine sous les auspices de la Fondation Barenboim-Said et de la fondation suisse pour la culture Pro Helvetia. En 2010, il reçoit le prix musical de la région italienne des Pouilles avec la mention « maestro dei maestri, massimo interprete delle musiche per liuto dell’antica Europa Mediterranea ». En 2015, il remporte le prix musical de la Ville de Petrer, dans la province d’Alicante (Espagne). En 2018, le Festival international de Taxco (Mexique) lui rend hommage. Hopkinson Smith enseigne à la Schola Cantorum Basiliensis. Son dernier disque solo, Mad Dog, consacré à du répertoire de l’Âge d’or anglais, a paru en 2017 et a été récompensé d’un Diapason d’or.

Prochains Concerts

Event Name Start Date
ASTRAKURTÁG 17 mars 2020
ASTRAKURTÁG 16 mars 2020
ASTRAKURTÁG 14 mars 2020
ASTRAKURTÁG 13 mars 2020